Chapitre 2 - Interlude : le retour de Clain

Tout est calme dans la petite maison de Phandalin. NybarG se lève plus difficilement ce matin. Cela fait plusieurs semaines qu'il cherche une piste sur la disparition de Clain. Kerlam'halaha, Evendur, Finnan et lui ont décidés de chercher leur ami demi-elfe après son départ. Mais au bout d'une semaine d'enquête infructueuse, le groupe a laissé tomber. La seule information fiable qu'ils ont déniché provient de Toblen, l'aubergiste. Il affirme avoir vu Clain plongé dans la lecture d'une lettre. Il pense aussi l'avoir reconnu sur un cheval sortant à vive allure du village juste après la fermeture.

NybarG est le seul a continuer a chercher l'ensorceleur. Tout les matins, avant que ces compagnons ne se lève, il fait le tour de la ville et questionne les visages inconnus qu'il croise. Ce jour la, il s'est réveillé de mauvaise humeur. Le soir précédent, une discussion s'est envenimé entre lui et Finnan. L'halfelin veut vendre les affaires de Clain qui trainent encore dans sa chambre. Le roublard y voit un moyen rapide et facile d'empocher quelques pieces d'or mais NybarG s'est aussitôt emporté face à l'avarice du nabot. Il n'a vraiment aucun honneur.

phandalin

Alors que le barbare se dirige vers le comptoir de Barthen dans sa ronde matinale, un cavalier encapuchonné entre en ville. NybarG s'approche pour l'interroger. Il aura peut être vu un demi-elfe ensorceleur. Arrivé à sa hauteur, le cavalier relève sa capuche, un mince sourire aux lèvre.

  • Désolé, mon ami. Je ne revient que maintenant. Je me doutais que tu me chercherais encore longtemps après mon départ.
  • Clain ! Mais t'étais partit ou ? T'es partit sans prévenir. Tu mériterais mon poing dans les dents.
  • Ne t'inquiète pas, juste une affaire personnelle à régler. J'ai du partir en urgence car un proche était en train de mourir. Rentrons à la maison, je vais tout expliquer.

Les deux sangs mêlés rentre ensemble et retrouvent Finnan, Evendur et Kerlam'halaha en train de prendre leur premier repas de la journée. Pain et fromage sont sur la table. Evendur est le seul à ne pas avoir terminé son assiette. Les trois compagnons se relève de surprise en voyant Clain ouvrir la porte et entrer, suivi de NybarG. Finnan lâche un petit "Dommage" avant de recevoir une claque sur le crâne. Evendur l'a entendu et n'apprécie guère l'humour sournois du halfelin. La soirée précédente était bien trop mouvementée pour ajouter de l'huile sur le feu.

  • Bonjour à tous, lance Clain.
  • Heureuse de te voir, répond Kerlam'halaha. Tu nous dois des explications, non ?
  • Oui, oui... Arrêter les reproches, j'ai eu mon compte avec NybarG.
  • Explique toi. Souhaites-tu quitter le groupe, relance Evendur.
  • On peut vendre tout ton bazar religieux, essaye Finnan.
  • Je suis de retour. L'histoire est simple, un messager m'a porter un pli en provenance de ma ville natale. Le prêtre qui m'a guidé lors de mon apprentissage était en train de mourir. Sans raison, il a commencé à dépérir, jusqu'à son dernier souffle il y a quelques jours. Apparement, une terrible malédiction frappe tous ceux que l'on a fait revenir du royaume des morts. Ils dépérissent tous et finissent par mourir. Ici à Phandalin, tout est calme, mais le continent entier, peut-être même le monde entier est sous l'emprise d'un funeste sort. Imaginez : des personnes en bonne santé se retrouvent à littéralement pourrir petit à petit. L'état de mon ami faisait peine à voir les derniers jours.
  • Désolé pour ta perte. Il est retourné à la nature, répond Evendur. Nous sommes en sécurité à Phandalin, essayons de ne pas avoir recours à un clerc et nous éviterons cette malédiction. Cela ne nous regarde pas.
  • On s'est assez reposé non ? Il y a forcément de l'argent à se faire vu le contexte actuel, rigole Finnan. Si des gens meurent de cette malédiction, ils vont proposer tout un tas de quête plus juteuses les unes que les autres !
  • Prenons le temps de réfléchir séparément, intervient Kerlam'halaha. Elle reprend : juste une question rapide, Clain, pourquoi ces bandages sur tes bras ?
  • Oh, euh, ce n'est rien, une mauvaise rencontre sur la route du retour. Rien de bien méchant.

deathcurse

Le groupe se sépare après cette étrange discussion. NybarG et Kerlam'halaha ressortent de la maison. NybarG a toujours aimé la compagnie de son ancienne patronne. Evendur sort en direction des bois proches tandis que Finnan remonte dans sa chambre.

Clain reste seul dans la cuisine. Il parle tout seul : "c'est si bon de rentrer chez soi". Il se masse les avants bras encore douloureux. Une lueur sinistre passe dans ces yeux. "Dommage de devoir leur mentir, mais c'est pour leur bien" murmure-t-il avant de se diriger vers l'escalier pour rejoindre son lit. Un peu de repos ne lui fera pas de mal.

Ajouter un commentaire

Next Post Previous Post