Chapitre 5 - En route pour fort Beluarian

Le groupe d’aventurier est réuni dans la salle de l’auberge du Lézard Hurlant. Kerlam’halaha travaille sur son nouveau sort pendant que le reste des héros débats sur les tâches à réaliser. Clain souhaite rejoindre la personne rencontrée le jour précédent :

  • On a rendez-vous avec la personne rencontrée hier. Il s’appelait Rokah et voulait que l’on fasse diversion au camp un peu au nord de la ville. Si on l’aide, il nous paye un guide pour toutes nos expéditions. On a tout à gagner à l’aider.
  • A peine arrivé et on nous propose une activité pour le moins louche, limite malhonnête reprend Evendur. Je suis surpris qu’une personne aussi croyante que toi veuille accepter une telle tâche.
  • Je suis d’accord avec Evendur, enchainent en même temps Finnan et NybarG.
  • Est-ce qu’on se rend au rendez-vous pour lui dire que l’on refuse son offre dans ce cas, demande Finnan.
  • Si on ne travaille pas pour lui, aucune raison de perdre notre temps. On le laisse en place et tant pis, répond Clain.

Après plusieurs minutes d’échanges, le groupe décide de ne pas se rendre au point de rendez-vous et de poser un lapin à Rokah. Finnan rappelle qu’ils doivent absolument se procurer une charte d’exploration. C’est la dernière chose nécessaire avant de lancer l’exploration dans la jungle.

La décision est prise, le groupe sort de port Nyanzaru, destination le fort Beluarian. Alors qu’ils sortent de la ville, un voleur prélève très discrètement une bourse de pièces d’or à la ceinture de Finnan. Ni l’halfelin, ni le reste de groupe ne remarque quoi que ce soit.

Le groupe commence par longer la rivière Tiryki pour trouver un gué. Au bout de deux jours, la rivière est traversée et un certain rythme s’installe. Les journées s’enchainent et se ressemble : remontée vers le nord en cherchant de quoi manger et en vérifiant que son collecteur d’eau se rempli lors des averses. Le soir, Kerlam’halaha lance le sort de petite hutte de Leomund pour protéger tout le groupe. Elle médite quatre heures pour se reposer puis surveille les environs de l’intérieur de la bulle en grattant les cordes de sa lyre. Par deux fois, le groupe se perd et chemine difficilement dans la jungle sans pouvoir se repérer. A chaque fois, Evendur retrouve des repères et réoriente le groupe vers le nord.

undead-of-chult

Le troisième jour, les héros rencontrent un premier groupe d’explorateurs. Ceux-ci, amicaux, reviennent du fort Beluarian avec une charte d’exploration signée. Ils semblent être en quête d’un artefact important dans la jungle. Finnan soupçonne, à raison, que ce groupe poursuit la même mission qu’eux mais n’arrive pas à leur tirer les vers du nez. Il essaye de pousser Clain à discuter avec le clerc qui accompagne l’autre groupe mais le demi-elfe refuse et se met à l’écart. Finnan remarque que son compagnon, autrefois bavard et bigot, enclin à essayer de convertir toutes les personnes qu’il croisait, ne parle plus de religion. Il semble distant et plus aucun jeu de mot ne sortent de sa bouche.

Le quatrième jour, NybarG et Evendur prélèvent plusieurs feuilles de Menga sans connaître leurs propriétés. Ils les gardent pour en savoir plus lors de leur retour à port Nyanzaru. Alors qu’ils allaient établir leur campement, un nouveau groupe de quatre explorateurs croise leur chemin. Ceux-ci semblent affamés et malades. Ils tombent à genoux.

  • Aidez-nous, je vous en supplie, demande l’un d’entre eux.
  • Bien sûr, répond Evendur en leur tendant quatre rations.
  • D’où venez-vous, demande Finnan.
  • Nous avons quitté port Nyanzaru il y a plusieurs semaines. Nous avons découvert quatre lieux dignes d’intérêts dans la jungle mais nous étions trop peu nombreux pour s’y aventurer. Nous nous méfions des créatures qui peuplent ses endroits. Je vous échange la carte contre des rations pour retourner en ville. Disons 12 rations comme nous sommes quatre. Vous nous sauveriez la vie !
  • Sans façon, nous venons déjà de vous nourrir. Port Nyanzaru est à l’ouest, bonne chance.
  • Mais, nous courrons à notre perte. Ne pouvez-vous pas nous accompagnez jusque là-bas ?
  • Non, nous avons faire et cette jungle est dangereuse, nous perdrions encore cinq jours si on faisait demi-tour.

Les aventuriers repartent vers le nord en laissant les quatre explorateurs abasourdis. Avec quatre rations pour leur retour alors qu’il leur en faudrait au moins 12, 8 en faisant attention, les explorateurs rencontrés n’ont que peu de chance de retourner en vie à port Nyanzaru. Evendur ronchonne mais il faut se rendre à l’évidence, les cinq héros auront besoin de leurs vivres pour retourner vers port Nyanzaru une fois la charte d’exploration achetée.

redwizard

Le groupe est assez éprouvé par cette rencontre. Kerlam’halaha entend le son des vagues et le cri des mouettes, elle motive le groupe à se rendre sur la plage pour essayer de trouver des coquillages. Elle aimerait manger autre chose que des rations quand ils seront autour du feu de camp ce soir. Elle trouve trois grosses palourdes qu’Evendur s’empresse de rendre propre à la consommation avec un sort de purification de nourriture. En relevant la tête, elle note qu’au loin un groupe étrange marche sur la plage. Un mage tout habillé de rouge, deux gardes et deux squelettes avancent le long de l’eau. Elle prévient ses camarades. Le teint de Clain devient blafard :

  • Partons, tout de suite. Il ne faut pas que ce magicien nous voit.

Le reste du groupe est surpris par la réaction hâtive de l’ensorceleur mais décide de lui faire confiance. Alors qu’ils courent vers la jungle, le mage rouge les voit et se met à gesticuler en criant

  • C’est Clain, attrapez-le, ça nous fera un bonus non négligeable si on le livre à …

La fin de la phrase est coupée mais c’est clair pour tout le monde, Clain a quelque chose à voir avec ce groupe étrange. Pas de repos cette nuit, le groupe fonce dans la jungle. Ils ne s’en rendent pas compte mais les héros n’ont plus aucuns repères. Ils courent dans la jungle mais sont complètement perdus. La seule bonne nouvelle est que leurs poursuivants ne donnent plus aucun signe de vie.

De nouveau la même routine, exploration de la jungle, toujours vers le nord, feu de camp et repos le soir. Le groupe croise un végépygmé qu’ils laissent passer. La drôle de créature monte un épineux. Il a remarqué les cinq héros, il a compris et apprécié que ceux-ci le laissent passer sans s’attaquer à lui. Il poursuit donc tranquillement son chemin.

Vegepygmy-5e

Le lendemain, Evendur trouve un gros fruit étrange, il le met avec les feuilles de Menga.

Cela fait maintenant neuf jours que le groupe marche vers le fort Beluarian. Juste avant de monter leur campement du soir, un craquement dans les branches au-dessus les fait se retourner rapidement. Ils découvrent un tigre-garou qui s’avance vers eux, les mains levées.

  • Bonjour, je viens en paix. Cela fait un moment que je vous suis, je vérifie qu’il ne vous arrive rien. Vous êtes presqu’arrivé au fort. Je vous propose de vous y emmener. En cheminant de nuit avec moi, vous prendrez un peu d’avance sur vos poursuivants et arriverez au fort avant demain matin.

Les héros sont fatigués et décident de faire confiance au tigre-garou. Celui-ci avait dit vrai, il les quitte devant les portes de la forteresse. Kerlam’halaha, NybarG, Evendur, Clain et Finnan sont maintenant en sécurité à fort Beluarian.

wereTiger

Ajouter un commentaire

Next Post Previous Post