Chapitre 24 - L'harceleur invisible

Arrivés au tumulus du dragon, les héros viennent de réussir à rentrer dans les catacombes dressées pour accueillir les tombes des six héros qui avaient réussis à terrasser un dragon ici même.

pkg1s4parhi61

Les héros décident d’explorer la partie ouest des catacombes. Alors qu’ils avancent vers une grande salle soutenue par deux grandes colonnes et contenant plusieurs sarcophages, le sol s’ouvre sous les pieds de NybarG. Surpris, le barbare n’arrive pas à se rattraper et s’empale 3 mètres plus bas sur deux épées rouillées. Il hurle plus de surprise que de douleurs, les blessures reçues ne sont pas particulièrement inquiétantes. Clain propose de sauter par-dessus le piège pour attacher une corde autour de l’une des colonnes et aider le demi-orc à sortir. Il rate sous saut mais NybarG le rattrape et le repousse de l’autre côté.

Une fois la corde attachée, Clain la lance à NybarG qui parvient à remonter sans difficultés. Finnan effectue un salto avant en sautant par-dessus le trou et nargue le barbare et l’ensorceleur qui ont bien du mal à passer ce piège. Kerlam’halaha saute également par-dessus le trou mais se reçoit de justesse. Entrainée en arrière, elle manque de tombée dans le trou. Clain la rattrape par le col et la tire en avant dans un réflexe incroyable. Evendur, saute sans problème par-dessus le trou pendant que le reste du groupe commence à inspecter la salle des sarcophages.

Après avoir vu NybarG tomber dans le piège, le groupe décide d’explorer prudemment les catacombes. Evendur inspecte donc le sol de la pièce pendant que Kerlam’halaha vérifie les murs. Ils ne trouvent rien de particulier.

Evendur examine le sarcophage au Nord Est, Clain examine celui du nord-ouest. Ils découvrent d’anciennes runes sur chaque sarcophage et Clain comprend que ce sont les sarcophages de quatre des six héros de la légende. Il déchiffre les inscriptions et indique le sarcophage d’un barde, d’un clerc, d’un sorcier et d’un combattant. Il manque les sarcophages du chef du groupe et de son écuyer. Pendant que NybarG ouvre le tombeau du combattant, Clain annonce à haute voix que c’est immoral et irrespectueux de fouiller les tombes de ces héros. Avec un regard de dédain envers ses camarades, il disparait dans une brume magique. Il vient de se téléporter dans la salle de départ et s’agenouille pour prier en l’honneur des héros disparus depuis longtemps.

NybarG ne trouve que des ossements moisis et des armes endommagées. Finnan, roublard, essaye de distraire Evendur pour ouvrir le sarcophage du clerc. Il tente de détourner l’attention du druide mais celui-ci lui répond immédiatement « Je connais déjà tes tours Finnan. Ouvre le sarcophage mais ne dérobe rien. » Malheureusement, le sarcophage du clerc ne contient rien de particulier non plus.

Touché par la déclaration de Clain, NybarG referme la tombe proprement. Il comprend les propos de l’ensorceleur et lui donne raison. Evendur refuse également d’importuner les sépultures des héros et rejoint Clain. NybarG indique que l’épée tueuse de dragon est peut-être dans un sarcophage. Il conseille à Finnan et Kerlam’halaha d’ouvrir les deux derniers sarcophages avec respect et de ne prendre que ce qui pourra vraiment leur servir. Finnan soupire. Il se rend prêt du tombeau du barde. Il ouvre sans ménagement celui-ci et trouve un luth d’excellente qualité et en parfait état. Alors qu’il le prend pour le ranger discrètement dans son sac, il entend la voix de Kerlam’halaha :

  • Qu’as-tu trouvé Finnan ? Tu ne voudrais pas partager ta découverte avec le groupe ?
  • Pas de problème, Kerlam’halaha. Comme tu le vois, il est trop grand pour mon sac. Vas-y, prend le …

Il donne le luth à l’elfe qui joue quelques notes avec talent. Alors qu’elle accélère dans son morceau, des notes de musiques lumineuses apparaissent ainsi qu’un danseur spectral. Tout s’arrête lorsque la musique prend fin. La musicienne est ravie d’avoir trouvé un tel instrument magique. Dans le dernier sarcophage, celui du sorcier, NybarG trouve un collier très étrange. Il le montre aux autres membres dans la pièce. Kerlam’halaha le prend et lance un sort de détection sur celui-ci. Il s’agit d’un collier de boules de feu auquel il reste encore dix charges. Finnan aimerait le prendre en indiquant qu’il doit avoir de la valeur. Kerlam’halaha et NybarG se regarde et indique qu’il est hors de question de le revendre. Kerlam’halaha explique qu’elle peut déjà lancer des boules de feu et tend le collier au barbare. « Hors de question que je porte un collier » rétorque NybarG. Il l’enroule autour de son poignet : « Un bracelet, ça passe encore … »

Les trois derniers aventuriers ressortent de la pièce, sautent par-dessus le piège toujours visible et rejoignent Evendur et Clain. NybarG explique à l’ensorceleur qu’il a pris le temps de refermer soigneusement chaque sarcophage et qu’ils n’ont pas bougé les corps. Clain est agréablement surpris par le respect du demi-orc.

Le groupe part explorer la salle du nord. Prêt, NybarG saute par-dessus une fosse qui s’ouvre de nouveau sous ses pieds. Le piège est similaire au premier, il s’attendait à ce qu’il se trouve là. Finnan passe de nouveau en faisant un salto.

dragon-slayer

NybarG explique qu’il y a de nouveau des sarcophages. Evendur et Clain reste en retrait pour ne pas déranger de nouvelles tombes. NybarG reste avec Finnan pour le surveiller. Ils découvrent deux sarcophages et les restes du dragon. Les os du monstre ornent les murs et le sol de la pièce. Au centre, son crâne est transpercé par une épée. Ils préviennent Evendur et Clain qui les rejoignent. Le druide inspecte le crâne du dragon et l’épée et annonce ne trouver aucun piège. Finnan et Kerlam’halaha ouvre les deux sarcophages et découvrent les corps du chef et de son écuyer. Ces deux héros avaient dû faire preuve d’un grand courage pour bénéficier d’une tombe à part, avec les os du dragon.

Finnan prend l’épée dans le crâne et la sort d’un grand coup sec. Alors qu’il inspecte sa trouvaille, une voix l’interrompt. Sortie du nulle-part, elle déclame : « Rangez cette épée et partez, ou subissez mon courroux. »

Finnan se tourne vers ses compagnons pour leur demander leur avis mais il reçoit un grand coup qui le fait tomber à genoux. Kerlam’halaha prend la parole et essaye de charmer la nouvelle menace. Elle explique que leurs intentions sont bonnes, qu’ils chassent un nouveau dragon. Aucune réponse. Evendur lance une croissance d’épines au fond de la salle. Aucune réaction. Le druide soigne le roublard du groupe. NybarG essaye l’intimidation. Clain lance un sort de sommeil. Rien ne semble faire effet. Finnan sort son arc court et tire. La flèche semble percuter un ennemi invisible et retomber. Il est de nouveau attaqué et de nouveau blessé. La magicienne du groupe, Kerlam’halaha lance une onde de choc. Un bruit sourd se fait entendre et la poussière de la pièce commence à tourbillonner. Une forme humanoïde se dessine. Evendur réagit immédiatement et lance un rayon de lune. La créature se retrouve brulée et entourée de flammes fantomatiques. NybarG sort sa hache du berserker et donne deux grands coups qui font grogner la créature. Finnan attaque avec l’épée du crâne mais la créature est difficile à voir malgré tout, il rate son attaque. Clain lance un orbe chromatique de feu qui blesse la créature.

elemental_air__david_rabbitte

La créature hurle et invective les héros dans un langage inconnu de tous. Il attaque encore et encore NybarG, mais le barbare encaisse tous les coups grâce à sa rage. Fort sur ces appuis, il ne recule même pas face à l’élémentaire d’air. La créature continue à bruler et est toujours légèrement distinguable dans la pièce. La magicienne du groupe lance trois traits de feu qui blesse un peu plus le gardien de l’épée. Evendur soigne Finnan pendant que NybarG enchaine les coups de hache. Finnan brandit l’épée tueuse de dragon et assène un violent coup horizontal qui achève l’harceleur invisible. Celui-ci disparait dans un claquement sec. Finnan se tourne vers les autres aventuriers, un grand sourire aux lèvres. Il lève l’épée dans une pose héroïque sous le regard amusé de ses compagnons. Il tend ensuite sa nouvelle arme à Kerlam’halaha qui l’identifie comme la rapière pourfendeuse de dragon.

Ajouter un commentaire

Next Post Previous Post