Chapitre 27 - Interlude

Après avoir rencontré les cinq aventuriers, Esil et Newe retournent à Neverwinter. Comme la dernière fois, ils se rendent au temple de Tyr. Ils le tour de celui-ci et retrouvent Barram. L’artisan nain est un proche des Ménestrels et il les héberge régulièrement. Son atelier est à proximité d’une auberge, le Serpent Scintillant dans laquelle les membre de la société secrète peuvent se restaurer.

Dès qu’il aperçoit Esil et Newe, tous les deux vêtus de manière très sombre, le forgeron s’avance vers eux. Au moment de les croiser, il murmure : « Vous avez de la visite. Trois troubadours vous attendent au Serpent. A plus tard ». En quelque pas, il disparait au coin d’une ruelle adjacente.

Esil et Newe se comprenne d’un regard. Leurs camarades sont de retours, et ils les attendent à l’auberge. Le duo prend le chemin de celle-ci et parvient rapidement devant la lourde porte en bois. Sur le mur, un peu plus haut, une enseigne montre un serpent qui devait autrefois briller de mille feux qui s’enroule autour d’une chope de bière. Newe ouvre la porte et entre, suivi par Esil, son capuchon baissé. L’après-midi commence à peine, la salle est donc logiquement vide. Au fond de celle-ci trois personnes discutent autour de pain et de fromage. On peut distinguer deux bardes. Leurs vêtements colorés cachent plusieurs instruments de musiques mais également des lames aiguisées et quelques fioles de poison. La troisième cliente est habillée comme un ouvrir classique. Ses vêtements sont banals et rien ne pourraient laisser entendre qu’il s’agit en fait d’un voleur expert dans la cabriole.

5e3eed3641b59_thumb900

Esil et Newe se rendent directement vers la table. Newe sourit et salue les trois Ménestrels :

  • Esor, Nonam, Ailam ! Mesdemoiselles, cela faisait longtemps. Comment allez-vous ?
  • Bonjour Newe, Esil. Joignez-vous à nous, nous avons des informations à partager lance Esor, l’une des deux bardes.
  • Ouais, on a bien bossé soeurette, ajoute Ailam, le deuxième barde. On a de quoi comprendre un peu plus ce qu’il se passe.
  • Et toi, Nonam, tu as pu compléter ta mission ? Demande Newe.
  • Oui, le Zhentarim est en pleine ébullition. Ils n’en savent pas plus que nous et se demande ce qu’il se passe. L’Alliance des seigneurs, c’est pareil. Toutes les organisations de la côte des épées sont sur le coup. Les premiers qui trouveront le ou les responsables décideront de l’ordre du monde…
  • Tu es sûre que le Zhentarim n’est pas responsable ? Ça serait un coup de Magiciens rouges ?
  • Non, rien de le laisse entendre. Cette malédiction frappe tout le monde. A peine Nonam a-t-elle parlé qu’elle se reprend et se tourne vers Esil. Désolée pour ton frère Esil. On trouvera comment le ramener. Esil acquiesce de la tête, le regard sombre.
  • La malédiction frappe tout le monde reprend Esor. Ailam et moi, de notre côté avons commencé à chercher la source du mal. Il semblerait que cela se propage et touche tout Faërun. Vous imaginez ? La malédiction frappe tout le continent, peut-être le monde entier.
  • Ailam continue : Oui, ça frappe tout Faërun, mais il semblerait qu’il y ait eu un point de départ. On a essayé de remonter les premiers cas. On a fait appel à une ancienne connaissance, Syndra Sylvaine. La vieille a encore beaucoup de contact, elle va se renseigner.
  • On a aussi compris que la malédiction faisait plus que d’empêcher de ramener les morts à la vie, reprend Esor. Tous ceux qui ont été ramenés sont touché par une maladie étrange. Ils dépérissent de jour en jour. Syndra est touchée. Elle porte désormais un masque. Nous n’avons vu que ces bras décharnés.

Le groupe interrompt sa conversation lorsqu’un groupe d’artisans entre dans l’auberge. Ils s’accoudent tous au comptoir et la salle se rempli rapidement du brouhaha habituel. Les rires explosent, les raclements des tabourets et les verres qui trinquent mettent de la vie dans l’aurberge.

Nonam se penche vers Newe : et de votre côté ? Vous deviez embaucher un maximum d’aventuriers. Une fois que l’on aura trouvé l’emplacement, il nous faudra du monde. Vu la calamité que l’on se prend dans la gueule, il nous faudra des combattants aguerris pour régler le problème.

  • Pas de soucis, on a pris contact avec plusieurs groupes. Il y en a un vraiment pas loin. Ils doivent régler le problème de Cryovain pour Phandalin. On avait monté notre petite équipe pour le faire, mais ils s’en occupent pour nous, répond le mage.
  • Il faut espérer qu’ils fassent vite, on aura besoin de tout le monde crois moi. On n’a pas encore trouvé la source, mais cela semblerait mener au Chult…

Esil, Newe, Ailam et Esor ouvrent de grand yeux, surpris par cette dernière information. Le Chult, rien que ça, murmure Esil.

Ajouter un commentaire

Next Post Previous Post