Chapitre 34 - Un repos bien mérité

Plusieurs semaines se sont écoulées depuis que les cinq aventuriers ont débarrassé le nord de la côte des épées de Cryovain, le jeune dragon blanc. Leur aventure fait le tour des tavernes de Neverwinter mais comme toutes les autres, cette aventure a rapidement été oubliée, remplacée par d’autres faits d’armes, plus ou moins véridiques.

d1f90fe7aa85355044296d917e0dd11b

Toutefois, à Phandalin, cœur de l’épopée des cinq héros, tout le monde sait que la petite maison entre la place du village et le manoir de Tresendar abrite le petit groupe à l’origine de cette histoire.

La routine habituelle a repris son cours dans le village. Le bourgmestre, Harbin Wester sort enfin de sa maison. Il n’évoque jamais sa couardise et sa lâcheté et raconte à qui veut l’entendre qu’il est le responsable de la mort du dragon. Il aurait sélectionné et manœuvré l’ensemble des actions des aventuriers et aurait même mis en place la stratégie ayant permis d’abattre le dragon. Pour preuve, presque tous les habitants ont vu les régulières réunions qu’il entretenait avec les aventuriers, sur le pas de sa porte.

Toblen continue de s’occuper de l’auberge Stonehill. Il y a maintenant plus de passages dans le village. Les bucherons reviennent régulièrement du camp au nord dans la forêt et profites d’une nuit dans un vrai lit après une soirée bien arrosée. Barthen a également vu sa clientèle augmenter. Sans la menace du dragon, les voyageurs s’arrêtent plus facilement faire leurs emplettes dans son magasin. Toblen et Barthen sont les seuls villageois à voir clair dans le discours d’Harbin. Ils savent qu’il est un opportuniste qui profite de la renommée des nouveaux arrivants du village. Barthen livre régulièrement les aventuriers tandis que Toblen les vois souvent à sa table. Les deux commerçants ont noué de solides liens avec les sauveurs du village.

Excellente nouvelle pour le village, la bourse au mineur a réussi à embaucher de nouveaux nains qui ont repris le travail dans la mine au nord du village. Cela s’ajoute aux visiteurs réguliers du village.

A Phandalin, la vie a repris son cours normal. A plusieurs dizaines de kilomètres de la, à Nerverwinter, les ménestrels sont de plus en plus inquiets. La compagnie se retrouve presque tous les jours à l’Auberge du serpent scintillant. La plus vaste des auberges de Neverwinter est un édifice en briques d’argile qui s’élève sur quatre étages. La salle a mangé est dépouillée et n’a rien de spectaculaire, mais elle se révèle assez propre. C’est un endroit tranquille et il y a assez peu de remue-ménage. Les ménestrels se retrouvent toujours sur la table du fond.

Six semaines après la chute de Cryovain, Esor, Nonam, Aila, Newe et Esil sont de nouveau ensemble.

  • Les nouvelles sont de pire en pire, commence Esor. C’est sûr, cela touche le monde entrier… Humains, elfes, demi-dragon, tous ceux qui ont été ramené par la magie dépérisse à vue d’œil. Sans parler que l’on ne peut plus sauver ceux qui sont tombés ! Aila, Nonam, vous avez pu creuser du côté des mages du Thay ? Nonam se tourne vers Aila qui acquiesce.
  • Oui, on sait que ce ne sont pas ces maudits magiciens rouges les responsables de ce cauchemar. Cependant, on a appris que Valindra Manteaudombre, maudite elfe, a pris le chemin du Chult.
  • Eux aussi ! s’exclame Newe. En discutant avec certains membres haut placés de nos confrères, j’ai appris que Artus Cimber serait lui aussi au Chult. Avec le Zhentarim au fesse. Je sais qu’il a volé notre organisation, mais c’était un des notres. Ne peut-on lui venir en aide ?
  • Newe ! gronde Esil. Il a volé l’anneau de l’Hiver ! Il faut récupérer l’anneau et le laisser se débrouiller. Tu te rend compte de ce qu’il pourrait arriver si cet anneau était récupérer par les zenth ou les mages rouges ?
  • Il suffit, murmure Nonam. Nous ne sommes pas ici pour cela. La priorité, c’est de comprendre pourquoi on ne peut plus ramener personne, et pourquoi ceux qui ont été sauvés meurent lentement. Nous avons discuté avec Syndra Sylvaine. Elle se meurt mais a récupéré de nombreux indices. Tout, absolument tout, mène au Chult. Nous y avons déjà envoyé pas mal d’aventuriers, sans leur dire la raison. Esil, tu ne penses pas que les « pourfendeurs de Cryovain » devraient déjà être en route ? Esil soupire.
  • Je voulais leur laisser un peu de temps. Qu’ils profitent de Phandalin et du climat… Je prends la route dans deux jours pour leur demander de retrouver Syndra et d’essayer de sauver le monde. Ils viennent d’accomplir un exploit, ils avaient le droit à une pause non ? Bientôt ils pataugeront dans les marécages puants, grouillant d’insectes et de monstres. Ils devront esquiver les lézards géants, les squelettes et les goules. Combien de ces « héros » que nous envoyons là-bas reviendront ? Entre la faune, la flore et les maladies, en dehors de Port Nyanzaru, cet endroit est un enfer…

Les cinq ménestrels se taisent soudain. L’ambiance est morose tandis qu’ils se relèvent pour partir. Ils n’ont pas le choix, il faut trouver la raison de la malédiction. Malheureusement, ils sont également conscients d’emmener de vaillants héros dans un endroits ou bien peu sont revenus.

De la part du MJ : Bientôt, des courses de dinosaures, des expéditions dans la jungle, et plein d'autres choses !

dinosaur_racing

chult

Ajouter un commentaire

Previous Post